Bienvenue
Connexion / S'enregistrer

Impacts de la révolution numérique sur l’approche clinique et le suivi des patients.

Vidéo en avant

Merci ! Partagez avec vos amis !

URL

Vous avez aimé cette vidéo, merci de votre vote !

Sorry, only registred users can create playlists.
URL


Description

Pr Jacques  BRINGER, CHU, UNIVERSITE DE MONTPELLIER. Doyen de la faculté de Médecine de Montpellier et Nîmes. Professeur Emérite, Président de l’Espace Ethique Languedoc-Roussillon, Membre de l’Académie Nationale de Médecine.

La médecine doit être à la fois spécialisée, innovante, efficace, sans perdre de son humanité. Les moyens biotechnologiques ou numériques n'éloignent pas en eux-mêmes ; c'est la façon de s’en servir qui éloigne ou qui rapproche. Ainsi, un geste d’imagerie interventionnelle ou de chirurgie robotisée et la téléassistance à un malade ne dispensent pas de la qualité de la présence, du choix des paroles et du doigté de l’annonce et de son accompagnement. C'est pourquoi la formation conjointe des médecins et des professionnels de santé appelés à intervenir en équipe auprès des patients doit assurer au moins autant l’acquisition et l’évaluation des capacités décisionnelles et relationnelles humaines que celles des “habiletés” technologiques et numériques. La numérisation aide la prise de décision dans les situations complexes et permet de partager facilement l'information entre les professionnels de santé. Outil de vigilance et d’éducation thérapeutique, elle facilite la coordination entre soins de proximité et établissements de recours ainsi que le retour à domicile dans les conditions de surveillance et de sécurité renforcées. Grâce aux pratiques ambulatoires, il est possible de concentrer et d'accélérer explorations et soins afin de respecter les aspirations du patient à retrouver au plus vite sa vie personnelle et professionnelle. L’exercice des soins centré sur le patient est ainsi organisé, sécurisé et coordonné entre les nombreux professionnels de santé intervenant auprès de lui. Mais, une telle organisation semi-industrielle des soins, faite de standardisation, de biotechnologie de précision, de numérisation, et d’accélération du parcours la médecine, n'est-elle pas trop « froide » pour rester humaine ?

 Le souci constant de la personne

La formation conjointe des professionnels de santé doit les mettre en situation de sensibilisation pour mieux percevoir, mieux comprendre, mieux répondre aux attentes des patients. Entre l’acquisition des connaissances et les stages pratiques de « compagnonnage », l'apprentissage par les outils de mise en situation simulée est indispensable à l’acquisition des gestes et réflexes individuels et collectifs d’une médecine biotechnologique et numérique. Les jeux de rôle et les ateliers de la bientraitance doivent se développer dans les facultés pour préparer le futur médecin au colloque humain singulier par l’entrainement à l’écoute et au questionnement éthique. 

Voir plus

Ajouter un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire.

Commentaires

Soyez le premier à commenter cette vidéo.
RSS